Pub


Nous retrouver sur Facebook

 


Climatiseur : bilan thermique

Le climatiseur figure parmi ces appareils dont on a le plus besoin. Et, ce, quelle que soit la saison. Mais parallèlement, il s’avère utile de prendre en compte le fait qu’un même type de conditionneur ne pourrait convenir à chacun.

Par conséquent, il s’avère important de déterminer ce qui correspondrait réellement aux besoins de chaque individu afin de pouvoir répondre à ses aspirations et d’éviter que des désagréments ou des pannes ne surviennent lors de son utilisation. Autrement dit, demander conseil serait primordial avant d’entreprendre un achat de climatiseur et de fixer son choix sur un modèle en particulier. Il en va de même pour le choix d’un ventilateur de plafond.

Demander conseil sur le choix d’un climatiseur ou ventilateur équivaut à dire établir un bilan thermique. En effet, ce bilan permet de déterminer avec précision le type (sa dimension, ses différentes options) et la puissance (puissance frigorifique…) du conditionneur qui correspondra parfaitement à une maison ou à une pièce donnée. En réalité, le bilan thermique est un programme de calcul conçu sur Excel, établi selon des algorithmes de calcul.

Caractéristiques du programme de calcul

Ce programme permet une estimation de la puissance thermique et frigorifique qui conviendrait pour les pièces que l’on souhaite munir d’un système de climatisation ou de ventilation. Il est fonction de particularités spécifiques qu’il est nécessaire de déterminer : le niveau d’altitude où l’on souhaite installer le système, les conditions de température intérieures et extérieures du local, les caractéristiques de l’air extérieur pendant la journée (sèche ou humide), l’inclinaison des vitrages par rapport à la verticale et l’horizontale et la position des parois par rapport au soleil, si elles sont vitrées ou opaques.

Ce programme permet aussi d’effectuer un bilan thermique dans n’importe quel endroit dans le monde et quel que soit le lieu à partir duquel on l’effectue. Ce, à condition de disposer des données de base nécessaires à cette tâche, c’est-à-dire la latitude, la longitude, l’heure solaire et l’heure locale.

Il apparaît comme étant une information que l’on ne pourrait négliger dans l’installation d’un système de climatisation que l’on souhaiterait économe. Il permet, en effet, d’amoindrir la consommation d’énergie car il se pourrait que le local n’ait besoin que d’un petit monobloc mobile au lieu d’un conditionneur surdimensionné. L’établissement d’un bilan thermique doit tenir compte de nombreux facteurs dont l’importance est capitale dans le résultat du bilan.

Ce résultat varie considérablement selon la surface de la pièce, des murs et des fenêtres, de l’exposition au soleil, de l’éclairage, de l’isolation thermique… Ces données seront multipliées par des coefficients, qui dépendent aussi à leur tour de la nature du sol (en bois ou en béton), de la position des fenêtres (au nord ou au sud)… Le résultat ainsi obtenu sera exprimé en watts. Le nombre d’occupants de la pièce à climatiser est aussi à prendre en compte, ainsi que les équipements présents dans cette pièce (imprimante, ordinateur, appareils électroménagers).

L’élaboration d’un bilan thermique est une tâche qui s’avèrera être très compliquée à réaliser pour un particulier. Autrement dit, le recours aux services d’un professionnel est essentiel afin de déterminer quel climatiseur correspondra le mieux aux aspirations et à la nécessité de chacun.




 

Commentez avec Facebook :