Pub


Nous retrouver sur Facebook

 


La climatisation : les faits

Après la canicule de 2003 et devant les menaces pressantes de réchauffement de la planète, la climatisation est un équipement de confort en passe de devenir indispensable.

Pourquoi climatiser et comment ça marche ?

Peu chère à l'achat et à l'usage, la climatisation est aujourd'hui un élément de confort abordable. Et si jusqu'alors la climatisation restait cantonnée aux seules entreprises, depuis la canicule de 2003, le grand public comprend toute l'utilité d'investir dans un élément de confort supplémentaire.

Outre la chaleur grandissante des étés, la climatisation est également un outil précieux quand elle est réversible pour assurer le chauffage d'une maison à des prix très concurrentiels.

En effet, quand le chauffage choisi s'appuie sur une pompe à chaleur, l'électricité dépensée par la climatisation l'été est quasiment réduite à néant par les économies réalisées sur le chauffage l'hiver. Au sein des entreprises, la climatisation permet d'ajouter au confort de travail et ainsi de maintenir la productivité des salariés même en pleine canicule.

Comment ça marche ?

La climatisation présente un principe de fonctionnement assez proche d'un réfrigérateur. D'un côté le climatiseur produit du froid pour climatiser une pièce et de l'autre, il évacue du chaud comme à l'arrière de tout réfrigérateur.

Dans le détail : A l'intérieur du climatiseur un compresseur électrique comprime un fluide dit « réfrigérant ». Ce fluide a la propriété de pouvoir changer d'état. De liquide il peut devenir gazeux. En changeant d'état, il transfère l’énergie frigorifique en calorifique. La pièce à climatiser n'est donc ni plus ni moins qu'un frigo. La chaleur de la pièce est comprimée. Elle actionne ainsi le changement d'état et entraîne le transfert d'énergie pour donner du froid. Le chaud autrement dit les calories est ensuite rejeté par l'arrière de l'appareil vers l'extérieur de la pièce.

Pour installer un climatiseur il est donc nécessaire de ménager un système d'évacuation des calories vers l'extérieur. Selon les technologies utilisées, le chaud peut être évacué soit par une gaine passée dans l'entrebâillement d'une fenêtre ou un trou dans un mur dans le cas d'un climatiseur simple, soit par l'intermédiaire d'un condensateur fixe. Quand le climatiseur est dit réversible, le cycle frigorifique est inversé l'hiver. Le chaud est alors évacué vers l'intérieur et le froid est produit dehors.

Plusieurs types de climatiseurs existent.

Plus ou moins complexes, les climatiseurs nécessitent pour les systèmes les plus sophistiqués mais aussi les plus confortables l'intervention d'un professionnel du froid c'est-à-dire un frigoriste.

Le coût de l'installation peut varier de quelques centaines d'euros pour les appareils simples et mobiles ne nécessitant pas de travaux à plusieurs milliers d'euros pour un système extra confortable de plancher chauffant/rafraîchissant en géothermie.

Le coût d'entretien est assez restreint puisque ces appareils sont assez fiables dans le temps. A l'usage, la climatisation coûte en moyenne 150 € d'électricité par an par pièce à climatiser.

Ce coût d'utilisation doit être pris en compte dans le budget global de la maison et autant que possible maîtrisé par quelques travaux d'isolation préalables (fenêtre, portes, combles...). Avant toute installation fixe, il est fortement recommandé de faire établir un bilan thermique par un professionnel.




 

Commentez avec Facebook :